La chronologie

  • Mai 2021: Début des travaux du Comité financement environnement.

  • Avril 2021: Création d’une coalition pour l’environnement avec la TROVEP Montérégie (Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire), le Centre de femmes du Haut-Richelieu, Mères au front Saint-Jean et le Mouvement écologique du Haut-Richelieu à l’occasion de la journée de la Terre où une belle marche pour aller porter au maire des dessins d’enfants représentants les trésors de la nature à protéger a été organisée.

  • Mars 2021: Création du Comité financement environnement sur lequel deux membres de SOS Boisés siègent.

  • Février 2021: Dépôt de la demande de SOS Boisés de la Pinède par la conseillère du district pour la création d’un Comité qui étudierait les pistes financières cernées pour l’acquisition des lots visés par le projet de parc naturel avec les Boisés de la Pinède. Le conseil accepte la demande mais élargit le mandat du comité à tous les projets de conservation de la Ville et parle plutôt d’un Comité de financement environnement.

    Un moratoire est voté par la Ville pour la protection de tous les milieux naturels qui ne sont pas dans le plan de développement.

    Confirmation de l’exclusion des Boisés de la Pinède du plan de développement.

  • Janvier 2021: Poursuite des sollicitations de partenariats potentiels dont Parcs Canada.

    Lancement de la campagne « As-tu ta pancarte ? » en soutien au projet.

  • Décembre 2020: Présentation du projet à des fonctionnaires de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. SOS propose la création d’un Comité de coordination du financement qui aurait pour mission de décrocher des capitaux provenant de pistes financières prometteuses. D’autres options gagnantes sont exposées pour sécuriser les lots jusqu’à l’issue d’une décision finale.

    Publication du bilan de l’année 2020 de SOS Boisés de la Pinède dans le Canada Français

  • Novembre 2020: Lancement sur la page Facebook de SOS et sur la chaîne YouTube d’une vidéo de sensibilisation réalisée par Michaël Lalancette.

    Appui de 6 organismes de renom dont la SNAP, la Fondation Suzuki, Nature Québec, Fondation Rivières, la Coalition Verte et le Mouvement écologique du Haut-Richelieu.

  • Octobre 2020: fonds sur Go Fund Me après avoir dépassé l’objectif fixé à 5000 $. Réédition de comptes aux membres sur la page Facebook officielle de SOS Boisés de la Pinède.

  • Octobre 2020: Présentation du projet à nos députés et alliés du Provincial et du Fédéral. Tous appuient le projet.

  • Octobre 2020: Afin de démontrer leur support pour le projet et d’aider la campagne de financement, 20 familles viennent se faire photographier dans le boisé.

  • Septembre 2020: Majoration du fascicule des pistes financières à 40 programmes dont 22 en adéquation avec le projet.

    Christine Normandin, députée fédérale du Bloc québécois de la circonscription de Saint-Jean, accompagnée de M. Hugo Vachon, attaché politique, viennent visiter les derniers boisés de l’Île Sainte-Thérèse.

  • Août 2020: Conférence de presse : malgré les vacances estivales, une centaine de  citoyens et partenaires potentiels participent à l’événement, suivi d’une grande corvée de nettoyage dans l’ancien camping de l’île Sainte-Thérèse.

  • Juillet 2020: Lancement de la première vidéo de sensibilisation.

  • Juillet 2020: Lancement d’une levée de fonds via la plateforme Go Fund Me.

    Distribution de 1 000 feuillets d’informations sur l’île Sainte-Thérèse. Les citoyens sont invités à une conférence de presse le 8 août 2020 où sera dévoilé le projet SOS Boisés de la Pinède.

  • Avril 2020: Réception d’une lettre du bureau de la députée fédérale Christine Normandin renfermant des programmes financiers au Fédéral en équation avec le projet dont certains très intéressants.

  • Mars 2020: Début de la crise sanitaire. L’équipe continue ses démarches et sollicitations auprès de partenaires potentiels.

  • Février 2020: Réponse favorable de groupes de conservation de renom pour accompagner la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu dans l’acquisition des lots en terres privées sur l’île Sainte-Thérèse.

    Dépôt d’un document renfermant des stratégies et des tactiques pour négocier à la baisse le coût des lots auprès de l’actuel propriétaire.

  • Janvier 2020: Rencontre avec la députée fédérale Christine Normandin et son équipe dont Dave Turcotte et Hugo Vachon.

    Présentation à Luc Castonguay et à Francine Van Winden d’un fascicule comportant 24 pistes financières compatibles avec le projet de conservation SOS Boisés de la Pinède.

    Échanges entre la conseillère municipale de district Maryline Charbonneau et le bureau de Louis Lemieux.

  • Décembre 2019:  Coupes d’arbres sur certains des 12 lots de la Pinède longeant la rue Baillargeon, malgré le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA).

  • Novembre 2019: Sollicitation auprès de dizaines de partenaires potentiels. Réponse favorable et sans équivoque d’organismes de conservation ou faisant la promotion de l’écotourisme, du patrimoine et de la culture.

  • Octobre 2019: SOS Boisés de la Pinède organise une consultation publique portant sur la conservation des derniers milieux naturels sur l’île Sainte-Thérèse afin que les citoyens puissent échanger avec les élus. Sont présents: François Auger, Yvan Berthelot, Justin Bessette, Luc Castonguay, Maryline Charbonneau, Mélanie Dufresne, Alain Laplante ,  et Francine Van Winden. Plus de 90 citoyens participent à l’événement et signent une requête officielle demandant la conservation de ces hauts-lieux, à perpétuité.

  • Été 2019: Été 2019: SOS Boisés de la Pinède diffuse une qui obtient plus de 4 000 signatures. S’ensuit un article dans le Canada Français pour sonder la population johannaise sur la question de la conservation de la Pinède. Des dizaines de commentaires abondent dans le sens de la préservation de ces lieux.

  • Juin 2019: Dépôt d’un avis de réserve visant les 4 lots de la Pinède. Cet avis sera valide pour 2 ans (juin 2021) et pourra être reconduit pour une autre période de 2 ans, le temps de décider de l’utilisation de ces lieux.

  • Mai 2019: Seconde consultation publique relativement au plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) dans les lots de la Pinède. Interventions de citoyens pour faire valoir l’importance de conserver 4 lots de la Pinède où se trouve une grande concentration de pins blancs matures; une signature végétale unique à Saint-Jean-sur-Richelieu.

  • Novembre 2018: Consultation publique relativement à l’ajout d’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA)  pour d’éventuelles constructions résidentielles dans les lots restants de la Pinède. Élément déclencheur motivant la création d’un petit groupe de citoyens engagés ayant pour mission de protéger ce qu’il reste de milieux naturels sur l’île Sainte-Thérèse.

  • Mai 2007: Mobilisation citoyenne sur l’Île, menée entre autres par Maxime Tremblay, Jacinthe Gauvin, Jocelyne Tougas, Brigitte Létourneau et Gaétan Dubois.

    Pétition avec 650 signataires.

    Les députés de l’époque appuient la conservation de la pinède et de l’ancien Camping Pinvert. Toutefois, les lots visés ne sont pas inclus dans le plan de conservation 2009 de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.